La fête qu’il prépare pour ses 20 ans sera bien plus belle que la tienne. Pour marquer son entrée dans une nouvelle décennie, le Festival Marsatac a bien l’intention d’en mettre plein la vue.

Les 15 et 16 juin au Parc Chanot, à Marseille, il y aura du lourd sur scène, c’est certain. En fin d’année, les instigateurs de la manifestation avaient déjà dégainé quelques noms, histoire d’occuper le terrain.

Côté hip-hop : IAM, Nekfeu, Roméo Elvis et Lomepal

Cela avait commencé avec la confirmation des tauliers du coin, IAM. Jolie pioche, un an après avoir poussé la Fonky Family à se reformer le temps d’une soirée.

Puis le line-up s’est étoffé avec de jeunes loups du hip-hop. La sensation belge Roméo Elvis, que tous les festivals de l’Hexagone s’arrachent, posera le pied sur Mars.

Deux autres adeptes de la chevelure longue et soyeuse seront également présents. Et pas des moindres, puisque le parc Chanot verra débarquer le très en vue Lomepal et le patron Nekfeu.

C’est déjà du lourd, et on peut imaginer que des renforts d’outre-Manche ou des States vont venir donner encore plus de souffle à tout ça (comme l’an dernier avec Princess Nokia, De La Soul ou encore Little Simz).

Côté musique électronique : Paul K, Nina Kraviz, Amélie Lens, Bicep…

Voilà pour la première livraison de rap. Déjà de quoi faire quelques heureux, prêts à dérouler des lyrics appris par cœur dans la fosse (à condition que l’acoustique des différentes salles soit un peu moins catastrophique qu’en 2017).

Qu’on se le dise, il y aura plein d’autres bonnes raisons de venir suer à grosses gouttes dans les hangars moites du Parc Chanot.

Le grand déballage continue (et c’est pas fini, comme dirait la relou de la pub), d’autant plus que Marsatac a visiblement fait en sorte de muscler son jeu côté musique électronique.

Comme toujours, Paul Kalkbrenner sera suivi par une légion de fidèles fans/supporters. La veille, il aura été précédé par son compatriote Boris Brejcha, chantre de la high-tech minimal suivi par 1,2 millions de personnes sur Facebook.

Une popularité qui ne fera certainement pas peur à Nina Kraviz. La Sibérienne réchauffera encore un peu plus le dancefloor avec un DJ set « unique, oscillant entre house, techno et acid », nous promettent les boss de Marsatac.

A noter, la présence d’une autre femme qui cartonne, la Belge Amélie Lens. « Mélodies sombres, vocals féminins et kicks abrupts » en ont fait une valeur montante de la scène techno, comme le résume Trax.

Plus efficaces que le pauvre Mitroglou perdu dans le Vélodrome voisin, d’autres recrues pointeront le bout de leurs platines le samedi 16 juin. Pour représenter le son de l’Angleterre, nous aurons droit à Ben Ufo, Bicep et Ross from Friends. Joli trio d’attaque…

Les voisins du label aixois Hungry Music seront également de la partie, alignant Worakls, N’to et Joachim Pastor pour fêter les cinq ans de leur structure. Dans un autre registre, le kid rouennais Petit Biscuit se pointera aussi à Marseille.


En attendant de nouvelles annonces (il resterait une quinzaine de noms à dévoiler), voilà à quoi ressemble l’affiche de ces deux soirs qui promettent…

Vendredi 15 juin 

Boris Brejcha, IAM, Petit Biscuit, Lomepal, Amélie Lens, Roméo Elvis

Samedi 16 juin 

Hungry 5 (feat Worakls, N’To & Joachim Pastor), Nekfeu, Nina Kraviz, Paul Kalkbrenner (live), Ben Ufo, Bicep (live), Ross From Friends (live)

Plus d’infos à venir sur la page Facebook de Marsatac.

Billetterie en ligne