A Nice, le deuxième jour du Festival Check The Rhyme (lire l’article sur la soirée de la veille) débute par un DJ set de No(w) Future. Du scratch, des tubes et un public très jeune qui pénètre au Théâtre de Verdure.

Check the rhyme 2015

Une heure plus tard, les travées ne sont pas encore remplies. MZ entre sur scène pour un set de 45 minutes. Une découverte pour certains, mais la grande majorité chante à tue-tête. Dans la plus pure tradition du rap banlieusard  francilien, Hache-P, Jok’air, Dehmp, accompagnés par DJ La Dictature, débitent leurs titres sur le thème aux lyrics évoquant abondamment les substances illicites.

Le public chaud dès la première chanson exécute parfaitement la chorégraphie lancée par les MCs. Même les retardataires dans la file d’attente se déhanchent sur Bratata et Dans Le Bendo. Tombé sous le charme des Niçois, mais surtout des Niçoises, les lascars tournent une vidéo pour montrer aux Parisiens ce qu’est « un public chaud ».

Merci Nice !!!ARCHI ARCHI LOURD !!! #CheckTheRhymeLa #MZ sera en tournée dans la France en fin d’année. Prenez vos places sur Fnac.com

Posted by MZ Officiel on samedi 25 juillet 2015

Jok’air étonné par l’enthousiasme d’une foule acquise à la cause de Nekfeu déclare même : « On va venir vivre à Nice, c’est obligé ». Toujours en participant avec les spectateurs, les titres Ma Substance, Embrasse-Moi, Lune De Fiel résonnent comme lors d’un concert d’une tête d’affiche. Des paroles crues qui ont fait monter une température déjà très chaude sous les 37 degrés de la Promenade des Anglais.

MZ-Chechk the rhyme - Nice - 2015

KRS-ONE, des fulgurances, mais pas d’étincelle

Aidé par le vent, cette chaleur redescend et ce n’est pas KRS-ONE qui la fera remonter. Annoncé comme une légende du Hip-Hop américain, le rappeur qui officie depuis les années 80 n’est pas parvenu à communiquer son rap conscient, voire politique.

Une impression d’open Mic, parfaitement maitrisé certes, mais plombant une ambiance qui ne cherchait qu’à continuer à monter dans les tours. Au milieu des nombreux morceaux a capella, quelques fulgurances sont à noter.

Notamment lorsqu’il crie « Fuck the police, fuck the government », un classique pour un concert rap. Le public a aussi pu se trémousser sur Sound of a Police, un remix d’Assassin de la police du Supreme NTM.

Nek le Fennec et sa meute

21 h 15, la scène se vide, l’éclairage est en phase de test et les spectateurs se massent au plus près de la fosse. Jaune, orange, l’étincelle est proche.

Imminente même puisque dès l’entrée du DJ, les premières notes de Martin Eden font crier l’assistance. L’arrivée de Nekfeu et son compère Doum’s le fait exploser. La date niçoise du Feu Tour est lancée de la meilleure des manières. Dès la deuxième chanson, les deux rappeurs organisent un « œil du cyclone », un cercle au milieu des spectateurs qui finira en pogo dès les premières mesures de Tempête.

La voix un peu fatiguée par sa tournée au long cours, le niçois d’origine prévient le public. « On a peu de temps ce soir alors je compte sur vous pour foutre le bordel ». Après Égérie, Ma Dope, l’une des chansons les plus appréciées de l’album sorti en juin dernier est interprétée avec Spri Noir.

Après un solo de Doum’s, c’est au tour de Sneazzy de monter sur scène. Suivront les Phenomene Bizness, nouveaux venus sur le nouveau label de Nekfeu, Seine Zoo, et le S-Crew. 

Avis de tempête ! Nekfeu LE FEU #FEUTOUR #CTR2015

Posted by Festival Check The Rhyme on samedi 25 juillet 2015

Nek le Fennec, comme il se surnomme, repart pour les deux derniers titres de ces trois quarts d’heure survitaminés. UB, un titre sorti seulement sur Youtube et enfin, l’un des tubes de l’été, On Verra.

La communion est totale et comme il en a pris l’habitude, Nekfeu tente de marcher « sur » (mais surtout porté par) la foule. Toute sa meute, des membres du S-Crew, de l’Entourage et de 1995 vient se défouler une dernière fois sur scène.

Les badauds et les touristes applaudissent derrière les barrières de l’entrée. Les fans de Ken Samaras, le vrai nom du rappeur de Paris Sud, ont été gâtés malgré un show un peu court.

Nekfeu - Nice - Check the rhyme - 2015

Pusha T rame en solitaire

Beaucoup de spectateurs désertent la place. Finish en petit comité pour Pusha T ? Le Yankee débarque avec King Push est en guise de première chanson. Le public assiste, mais ne participe pas. La fièvre est retombée. L’artiste de Virginia Beach n’enchaine pas les phases rapides et échange peu avec le Théâtre de Verdure. Les succès de Kanye West sur lesquels il assurait des featuring (Mercy, Runaway) ou My Name Is My Name n’y feront rien.

On pourra dire qu’un soir de juillet, les rappeurs français n’ont pas eu à rougir face à leurs homologues ricains.

Photos : Mr Mass