C’est où ?

Dans le Vieux-Nice, à deux pas de l’opéra et de la mairie, à quelques grandes enjambées du cours Saleya, ses poissons rances, ses pièges à touristes et ses rabatteurs au sourire ultra brite. On grossit le trait ? Si peu…

Pourquoi on y va ?

Parce que cela fait déjà un bout de temps qu’on entend parler de cette adresse, parce que l’idée de pouvoir partager des tapas « comme en Espagne » nous ravit particulièrement. La carte, variée, aux prix raisonnables, apparaît comme une bonne surprise.  Lookés sans virer à la caricature, décontractés et enjoués, les clients installés en terrasse achèvent de nous convaincre.

el-merkado-1

Pourquoi on y revient ?

Pour essayer de goûter tout ce qu’on n’a pas pu prendre la première fois, mais aussi pour profiter des nombreuses prestations de DJ pointus proposées au Merkado. Au milieu des vieux jeux de société et des bandes dessinées (qu’on peut piocher pour donner un côté régressif à son apéritif), on enchaîne les croquetas de serrano, les patatas bravas et les plateaux de jamon y queso. Ceux qui n’aiment pas partager ou qui n’apprécient pas les mets ibériques (personne n’est parfait) peuvent tenter le burger, particulièrement alléchant. Pour arroser tout ça, on a tenté un cocktail nommé El diablo, à base de tequila et… de piment rouge. Bouillant !

L’addition

Plutôt légère, même si votre joie de vivre et les commandes de cocktails qui pourraient en découler auront tendance à faire grimper la note. Pour ce qui est des tapas, les prix varient de 3,90 euros (pour les croquetas ou la tortilla, par exemple) à 6,90 euros pour la portion de fromage « à picorer ». La planche de charcuterie à partager (pour deux ou trois bons mangeurs) est à 11,90 euros. Le burger vous coûtera 10,90 euros. Dur de choisir, hein ?

Infos pratiques

El Merkado – 12, rue Saint-Francois-de-Paul, 06300 Nice.

Ouvert tous les jours, de midi à 1 h 30. Cuisines ouvertes jusqu’à minuit.

Téléphone : 04 93 62 30 88

Site web – Page Facebook – Mail : hello@el-merkado.com