[youtube http://www.youtube.com/watch?v=WqY5KCy2_Ao?wmode=transparent&autohide=1&egm=0&hd=1&iv_load_policy=3&modestbranding=1&rel=0&showinfo=0&showsearch=0&w=500&h=375]

A vrai dire, de passage à Cannes pour profiter des agapes du Fif (le Festival de Cannes, rohlala…), il n’avait pas vraiment l’air préoccupé par tout ça. Une bombe atomique d’un côté, une coupe de champagne de l’autre, il a fait le boulot. Tapant la pose comme une gravure de mode et mettant nonchalamment le feu dans deux-trois lieux VIP où on l’attendait comme le messie.  Comme il lui restait encore un peu d’énergie, le lendemain, Mister West a remis ça au VIP room. Finalement, ça a l’air plutôt cool comme métier, Kanye West.

Kanye West a toujours quelque chose à dire. Pour certains, il est devenu insupportable. Trop pleurnicheur, trop arrogant, trop clinquant, trop mode…
Ses ennemis s’arrangent pour lui trouver une liste de défauts aussi longue que l’attente d’un train de la SNCF. Heureusement, le garçon a quand même qualités. Dont celle, on négligeable, d’être un formidable hitmaker. Oui, mais c’est trop trafiqué. Trop d’Auto-tune, trop de Vocoder et trop de trucs pompés chez les autres”, s’égosilleront les plus vindicatifs pourfendeurs de King Kanye.

Comme ici, samedi soir, avec son pote Jamie Foxx. Ca se passait à la soirée Red Granit, sur la plage du Carlton. Et on y était… pas. Comme vous, on a chopé la vidéo.

Bon, pour éviter que les mauvaises langues ne persiflent trop sur cette excursion trop “trop” à Cannes, on leur conseille d’écouter l’excellent “My beautiful twisted dark fantasy”.