Pas besoin de faire planer le suspense bien longtemps. Autant démarrer en le disant tout de suite : OUI, Kyle est le fils du mythe Clint.
Et contrairement à certains autres “fils de”, parfois bien encombrés par ce statut aussi enviable qu’invivable, ce quadra semble avoir résisté aux pièges du star-system.

“C’est un bon père”, assurait-il au sujet de Clint lors de son deuxième passage à Jazz à Juan, l’an dernier. Il a d’ailleurs travaillé à plusieurs reprises à ses côtés, en tant qu’acteur (Bronco Billy, Honkytonk woman…) et comme compositeur (Mystic rivers, Million dollar baby, Gran Torino…). Pourtant, le fiston n’a jamais vraiment joué du piston.
Son instrument de prédilection, c’est plutôt la contrebasse. De temps à autre, il se penche aussi sur la basse.  Avec succès, si l’on en croit les différentes critiques qui accompagnent chacun de ses passages en Europe.

A peine débarqué du Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés, il se produira jeudi 19 mai au Cedac Cimiez avec son quintet. Pour ceux qui rateront cette date, une séance de rattrapage sera encore possible du côté de Six-Fours. Le natif de Los Angeles, aujourd’hui basé à Paris, reviendra dans le Var le 28 mai à l’espace Malraux.

Au fait, vous pouvez l’écouter ici.