C’est où ?

En plein cœur du « petit Marais niçois ». Là où les enseignes swinguent au gré des saisons, pour le meilleur et pour le pire.

A deux pas de la place Garibaldi et à peine plus du port, c’est l’un des points de chutes privilégiés de ceux qui affectionnent le style et les bonnes choses. En clair, depuis plusieurs années maintenant, c’est le « it-quartier » de la ville.

Pourquoi on y va ?

Parce qu’on reste curieux dans l’âme. En octobre 2016, Joya Lifestore a ouvert ses portes. On est passé devant à maintes reprises. On a même fait un crochet à l’intérieur, pour voir ce que ce concept-store/espace de coworking/restaurant avait dans le ventre. Sans jamais vraiment franchir le pas.

Puis un ami au carnet d’adresses sûr nous a certifié que le brunch était « une tuerie ». Pas besoin d’en dire plus.

Pourquoi on revient ?

Parce que l’ami en question n’a pas menti. Un dimanche, on a péniblement sorti notre corps encore usé par les excès de la veille et on s’est installé en terrasse.

Un (délicieux) jus d’orange pressé plus tard, on reprenait vie. C’était le moment de faire honneur au buffet gargantuesque qui nous faisait de l’œil (Photos FB et Instagram Joyalifestore).

La quantité, c’est relativement facile à trouver quand il est question de brunch. En mode « à volonté », certaines enseignes n’hésitent pas à étaler des produits sans âme pour lester votre estomac.

Mais là, on joue clairement sur un autre tableau. Céréales, pain, viennoiseries, charcuterie, fromages, saumon mi-cuit, tranches de viande subtilement épicées : tout est très fin.

En arrivant avant 13 heures, on aurait certainement eu encore plus de choix, à en croire certaines photos postées par des foodistas ayant atteint le Nirvana.

 

Qu’à cela ne tienne, on remettra le couvert une autre fois. Car, malgré un appétit digne d’un ogre, il est évidemment impossible de tout goûter en une seule fois.

L’addition

La formule à volonté est à 29 euros. Autant dire qu’il faut faire abstraction d’une sorte de barrière psychologique avant de se lancer. Comme le tarif semble justifié, en rapport avec la qualité des mets proposés, on ne repart avec le sentiment d’avoir été lésé.

Autant économiser (en sifflant une pinte ou deux de moins la veille, par exemple) et s’offrir ce petit plaisir de temps à autre. Promis, vous vous en rappellerez.

Infos pratiques

1 Place du Pin – 06300 Nice – Site internet  – Page Facebook