C’est où ?

A Nice, la place Garibaldi est souvent le point de chute privilégié à l’heure de l’apéro, que ce soit pour les touristes en goguette ou bien les locaux. C’est vrai qu’elle est cool cette place, surtout quand le soleil a décidé de se pointer.

Mais pour lézarder en paix, il faut accepter de se rabattre sur une flopée d’enseignes sans âme, voire carrément désagréables. Mieux vaut se tenir à l’écart. Tenez, regardez : le Café Saint-Paul vous fait de l’œil avec sa devanture toute bleue.

Pourquoi on y va ?

Parce que, sans trop en faire, l’endroit a du style. Un petit côté franchouillard, mais pas poussiéreux. Des bonnes gueules qui se fendent la poire en terrasse et des senteurs agréables qui nous accaparent au passage. Banco !

Pour un café en speed, pour un verre avant une folle soirée ou un bon repas, il y a moyen de sortir la carte Café Saint-Paul de sa manche pour convaincre des potes indécis. Ils le seront sans doute un peu moins la prochaine fois et réclameront à leur tour une nouvelle visite dans ce qui pourrait vite devenir leur QG…

Pourquoi on revient ?

« Y en a qui ont l’emballage, mais pas le contenu », comme dirait MC Jean Gab’1. Rassurez-vous, la punchline ne concerne pas ce lieu. Certes, le cadre sera propice aux posts Instagram bien stylés.

Mais l’essentiel, ça reste évidemment l’assiette. Entre plats immortels (veau marengo, chou farci, daube niçoise), inspirations asiatiques (loc-lac de bœuf, gambas sautées à la sauce saté et nouilles de riz soufflées) et envies d’Italie (antipasti, pizzas, etc.), les probabilités de trouver son bonheur ou de se laisser surprendre sont grandes. Et contrairement à d’autres adresses qui empilent les références Made in Metro, les produits sont frais.

L’addition

Cela doit vouloir dire que la « douloureuse » ne l’était pas tant que ça : malgré plusieurs visites, nous n’avons jamais véritablement tiqué sur les prix. Le service attentionné et décontracté y a sans doute contribué.

En résumé, on pourrait qualifier l’addition de raisonnable. De mémoire, il est tout à fait possible de terminer la soirée en ayant bien mangé et bu pour une vingtaine ou une trentaine d’euros (certains ont le lever de coude efficace). Pour un plat seul, il faut en moyenne compter une quinzaine d’euros. Pas très précis ? Ça vous fera une bonne raison d’aller vérifier sur place.

Infos pratiques

Café Saint-Paul – 9, place Garibaldi – 06300 Nice – 09.83.70.15.75.

Page FacebookTripadvisorYelp