C’est où ?

La Salsamenteria di Parma est plein centre de Cannes, entre l’hôtel de ville et le marché Forville. Tout au bout de la rue Meynadier, précisément. Vous suivez ? Si vous n’avez pas le sens de l’orientation, cherchez simplement les gros jambons de Parme accrochés derrière une devanture boisée.

Pourquoi on y va ?

On vous entend déjà : « Encore un resto italien ? » On comprend vos réticences. Les spaghetti à l’arrabiata, l’escalope milanaise et les lasagnes, c’est bon, mais c’est du déjà vu. En plus, en vous rendant sur le site de la Salsamenteria di Parma, vous constaterez qu’il s’agit d’une franchise.

Ça ne part pas très bien, certes. Mais si vous franchissez la porte, vos doutes seront vite chassés par les odeurs de charcuterie et de parmesan qui flottent dans l’air. Et pour les accros de style et d’Instagram, on vous informe qu’il y a du carrelage géométrique vintage au sol. Pour les mélomanes, un piano est à disposition.

Sinon, la carte est assez surprenante et autorise toutes les combinaisons. Un apéro avec de grands plateaux de charcuteries et un inévitable verre de Spritz. Un peu de polenta frite avant de passer aux choses sérieuses : tout est possible.

Pourquoi on revient ?

Parce que le goût y est, comme on dit chez M6. La première fois, on a eu raison de se laisser tenter par les étonnants raviolis à la courge et amaretti. La deuxième fois, on a tenté avec autant de réussite avec le mariola con pure’, un plat plus rustique avec du saucisson cuit et de la purée au parmesan.

Et lors de toutes nos visites, on a craqué pour la charcuterie et le fromage. Les desserts valent aussi le détour, mais il est difficile de garder de la place après avoir voulu tout tester, même si la portion des « secondi » n’est pas gargantuesque.

L’addition

Tout dépendra de votre appétit. Pour un Spritz accompagné d’une bruschetta, comptez 5 euros. Un plateau de jambon de Parme affiné 24 mois pour deux personnes est à 11 euros, la polenta est affichée entre 4 et 7,50 euros pour la version très gourmande avec gorgonzola et gras de porc (gola). Les pâtes et raviolis vont de 11 euros à 16 euros. Les secondi s’étalent de 9,50 euros à 16 euros. A la caisse, sambucca, limoncello, grappa & co vous attendent.

Infos pratiques

Salsamenteria di Parma – 86, rue Meynadier – 06400 Cannes – 04 93 99 66 67

Site internetPage FacebookTripadvisor