L’an passé, The Avener et Synapson auraient déjà dû prendre possession de la Scène Massena pour l’édition 2016 du Nice Music Live (NML). Sauf que peu de temps après l’attentat du 14 juillet, il était impensable de venir sautiller à quelques centaines de mètres des lieux du carnage.

Pas question de faire table rase du passé, surtout après un tel événement. Mais en 2017, The Avener, régional de l’étape qui s’exporte désormais très bien, fera bien résonner ses reworks en plein centre-ville.

Les Synapson, auteurs d’un live assez réjouissant au Midem l’an dernier, seront également de la partie le 26 juillet prochain. Certains préfèreront se tourner vers quelque chose de plus pointu, de plus underground.

Pas grave pour ces têtes d’affiche capables de faire danser des familles entières et qui squattent les ondes depuis de longs mois. L’ouverture de la vente de billets a commencé ce matin à 10 heures.

Pour aller voir Tristan Casara (le vrai nom de The Avener) ainsi qu’Alexandre Chière et Paul Cucuron, il faudra débourser entre 33 et 44 euros. Le premier nommé a même promis une « création spéciale » pour Nice Music Live.

Carton certainement assuré également pour Les Insus. Les anciens de Téléphone (moins Corine Marienneau). Le samedi 22 juillet, le groupe qui joue fréquemment à guichets fermés et s’incruste dans la programmation d’une flopée de festivals sera à l’affiche du NML.

Infos complémentaires et réservations par ici.